09 Jan

TH Conseil révolutionne la formation en entreprise

Bien plus riche qu’un e-learning, la formation en ligne de TH Conseil se construit autour d’une logique participative !

Bien que prévue dans les plans d’actions, la formation sur le handicap en entreprise est souvent complexe à réaliser, notamment pour les managers au temps disponible limité. Th conseil en a fait l’expérience avant d’innover en lançant le premier Spoc de france sur le management des personnes handicapées. Le Spoc est un cours en ligne payant, enrichi d’un suivi personnalisé, de mises en pratique et d’une évaluation finale. C’est le cousin du mooc (gratuit, généralement proposé par les universités). Bien plus riche qu’un e-learning, la formation en ligne de th conseil se construit autour d’une logique participative, des interactions ainsi que d’une véritable dynamique pédagogique. Guy Tisserant, président de th conseil, nous parle de cette nouvelle formule qui a conquis les entreprises et les missions handicap.

Quelle forme prend ce fameux SPOC ?
Il a été réalisé sous l’angle d’une formation interentreprises, ouverte à tous, sous réserve d’acheter un accès. Le thème est « Manager une personne handicapée » et notre première session s’est déroulée du 14 novembre au 9 décembre.

Pourquoi vous êtes-vous engagé dans les SPOC ?
Les formations en entreprise sur le handicap, auxquelles sont conviés les managers, ont du mal à mobiliser. Le taux de fréquentation y est faible car ceux-ci sont trop occupés pour y consacrer une journée, voire même une demi-journée. Cela même dans leurs propres locaux, hormis lorsque la formation est rendue obligatoire par la Direction Générale, ce qui reste rare. Il est difficile de faire comprendre aux managers qu’une formation sur le management des personnes handicapées, c’est d’abord une formation sur le management, qui peut les faire progresser dans leur pratique managériale en général. Résultat : les personnes concernées ne viennent pas spontanément et beaucoup de missions handicap n’atteignent pas leurs objectifs en termes de sensibilisation. Rendre une formation obligatoire est mal perçu et les managers sont trop souvent débordés. Or, il faut éviter le risque de rejet.

Fort de ces constats, qu’avez-vous fait ?
La réalité des entreprises, c’est que les personnes n’ont pas le temps, et que certaines sont éclatées en de multiples lieux. Il est alors malaisé de les réunir pour une formation en présentiel. Le SPOC nous est ainsi apparu comme une solution optimale pour concilier ces contraintes. Avec notre dispositif, nous étalons l’équivalent d’une journée de formation sur quatre semaines. Les participants sont tenus de suivre une session de 15 à 20 minutes par jour. Ce qui est tout à fait jouable ! Mais le gros avantage, c’est que tout est personnalisable. Une personne peut aussi décider de faire deux heures d’affilée. La géométrie variable de nos modules est une véritable clé de réussite.

Pourquoi cibler plus les managers ?
Simplement parce que nous n’arrivons jamais à les toucher, à la différence des autres catégories de personnel, tandis qu’ils sont en première ligne en matière de handicap. Toutefois, ce module a été conçu pour répondre à toute personne intéressée par le sujet, quelle que soit sa fonction.

Comment ça marche ?
Le développement avec un partenaire de cette première session a nécessité près de 12 mois. Désormais, les nouveaux modules seront bien plus rapides à créer. Pour cette première session, nous avons eu 230 inscrits, ce qui est tout à fait satisfaisant pour une « première », d’autant plus que nous préférions valider le fonctionnement du système avant de l’ouvrir très largement.
Cette première session est composés de 16 modules vidéos de 5 minutes, sanctionnés chacun par un quizz. En 5 minutes, on dit beaucoup de choses ! Nous abordons de nombreux thèmes, tous concrets, ponctués de travaux pratiques sous forme d’études de cas. La personne doit répondre à des questions et donner son avis sur des situations réelles telles que le recrutement, puis l’intégration dans le collectif de travail, ou de type : « J’ai un problème de management, qu’est-ce que je fais ? » Les réponses des participants sont ensuite corrigées sous leurs différents angles par nos formateurs. Nous amenons toujours les participants à réfléchir aux conséquences de leurs actes en termes de management. Nous sensibilisons aussi sur la vigilance à avoir quant aux stéréotypes négatifs comme positifs, du type « les personnes handicapées sont hyper dynamiques, motivées et volontaires ». La 3ème semaine, la correction se fait entre pairs : le partage d’expérience y prend toute sa dimension et renforce le dialogue déjà instauré par le forum à disposition des stagiaires. Autre outil pédagogique de notre SPOC : la conférence en ligne d’une heure au cours de laquelle les participants posent en amont comme en direct, toutes sortes de questions à notre formateur. On en profite pour développer des thèmes plus pointus. Enfin, chaque participant bénéficie d’une séance de 20 minutes de coaching par téléphone/visio pour répondre aux situations pratiques.

La dernière semaine, un quizz sanctionne la formation. Il faut atteindre un certain taux de bonnes réponses pour obtenir un certificat attestant d’un réel niveau de connaissances acquises.

En fin de session, un questionnaire de satisfaction est proposé. Ce premier SPOC a reçu un accueil très positif puisqu’au thème « Je suis globalement satisfait de la formation », les participants ont attribué une notation de 4,2/5. Notre SPOC a une véritable logique formative, sur mesure, dotée d’une évaluation finale rigoureuse.

Contact : www.thconseil.fr